Blogue

Ostéopathie

Le psoas: muscle clé du bassin

Le psoas est un puissant muscle du bassin. Il débute au niveau de la face antérieure des vertèbres lombaires, très profondément dans l’abdomen, puis se termine sur le fémur, en passant devant au niveau de l’aine. Il participe donc à la mobilité des lombaires et du bassin. Il a principalement un rôle de flexion de la jambe et de stabilisation du bassin. Il est très sollicité lors de la marche et de la course à pied. Outre ce rôle mécanique, il a aussi la caractéristique d’être un des émonctoires du corps. C’est un muscle « poubelle ». Du fait de sa situation, il arrive à capter les toxines des organes et des viscères situés à proximité, principalement le foie, les reins, le côlon et l’intestin.

Le psoas est ainsi un muscle très sensible à notre environnement, que ce soit notre alimentation ou notre activité physique, et il peut se crisper très facilement, occasionnant alors des douleurs (lombalgie, douleur à l’aine, etc.).

Psoas et alimentation

Le spasme du psoas est facilité par une accumulation d’acidité, il peut donc y avoir un moyen d’éviter ou de soulager les douleurs liées au psoas en faisant attention aux aliments acides (protéines, fromage, sucre, produits laitiers, tomates, fruits, céréales, pain, pâtes, œufs, alcool, vinaigre, légumineuses…) ou en tamponnant cette acidité avec des aliments basiques (légumes verts, pommes de terre, amandes, châtaignes, noix du brésil, bananes, par exemple).Pensez également à bien vous hydrater pour évacuer ces toxines, ce qui aidera le rein dans son rôle de filtrage.

Psoas et reins

Le psoas a un lien particulièrement étroit avec le rein: d’une part parce qu’ils sont directement en contact l’un contre l’autre, et d’autre part parce qu’ils sont innervés par le même étage vertébral. Cela signifie que le rein peut influer sur le psoas, et inversement. Voilà qui explique pourquoi votre ostéopathe ira vérifier si les reins fonctionnent de façon optimale en cas de spasme du psoas.

Psoas et posture

Le psoas a un rôle de rotateur des hanches: selon la position du bassin, il augmente ou diminue la cambrure lombaire. Il influe directement sur la posture du corps, qui à son tour influe sur le reste des structures. Un spasme du psoas peut donc créer, entre autres, des douleurs musculaires ou articulaires, une moins bonne respiration et des troubles digestifs.

Psoas et ostéopathie

L’ostéopathie est une thérapie de choix pour traiter des douleurs causées par le psoas pour deux raisons :

  • L’ostéopathie est à même de traiter le psoas ainsi que les structures auxquelles ce dernier est lié.
  • L’ostéopathe a une connaissance de l’anatomie et de la physiologie lui permettant de donner des conseils d’alimentation ou d’activité physique à ses patients afin d’éviter que cette douleur ne se présente de nouveau.

En qualité de thérapeute de première intention, votre ostéopathe vous posera d’abord les questions nécessaires afin de s’assurer que vos douleurs ne nécessitent pas de prise en charge médicale.

Dans le cadre d’une douleur liée au psoas, plusieurs structures peuvent être en cause :

  • Le muscle en lui-même: l’ostéopathe dispose de tout un panel de techniques musculaires permettant de traiter un muscle, que ce soit par étirement, par inhibition, etc.
  • Les  vertèbres lombaires: la tension du psoas peut être influencée par la position des vertèbres lombaires, de par son insertion sur celles-ci. L’ostéopathe est en mesure, par différentes techniques, de rétablir la mobilité vertébrale et ainsi de soulager le psoas.
  • Le bassin: une articulation du bassin qui ne bouge pas correctement peut entraîner un spasme du psoas. L’ostéopathe peut alors intervenir et redonner de la mobilité au bassin, que ce soit par des techniques articulaires, musculaires, ligamentaires, etc.
  • La hanche: une perte de mobilité de la hanche peut tirer sur l’insertion du psoas et entraîner une contraction anormale de ce dernier et donc une douleur.
  • Les viscères abdominaux
  • Le diaphragme: le psoas et le diaphragme sont étroitement liés par leurs insertions, notamment sur la colonne lombaire. Travailler le diaphragme en ostéopathie peut donc indirectement relâcher un spasme du psoas.

Un psoas en mauvaise santé peut causer différents troubles et avoir des conséquences néfastes sur l’organisme. L’ostéopathie est alors une thérapie adaptée dans le traitement des douleurs causées par le psoas, car elle peut traiter de manière globale tant le muscle lui-même que les troubles qui en découlent.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Spa Escale Santé. Tous droits réservés