Blogue

Ostéopathie

Comprendre les coliques du nourrisson

La colique du nourrisson est un terme souvent utilisé à tort et à travers pour expliquer les crises de pleurs de bébé. Mais que se passe-t-il vraiment dans le ventre de votre bébé ? Bien que les coliques n’aient pas d’étiologie claire, elles semblent souvent résulter de gaz dans le système digestif ou de spasmes intestinaux.

La survenue des crises suit un déroulement assez typique avec:

  • Des pleurs prolongés et répétés d’arrivée soudaine et sans cause apparente.
  • Souvent associés à une attitude de repli sur lui-même avec les jambes ramenées sur l’abdomen, les poings serrés, une rougeur du visage, le ventre légèrement distendu, une crispation et une agitation.
  • S’ensuit un retour au calme souvent accompagné de selles ou de gaz intestinaux.

Attention toutefois, même si de prime abord les coliques semblent être bénignes, il faut toutefois s’en inquiéter lorsqu’elles sont accompagnées de fièvre ou de vomissement, car cela peut être révélateur d’une affection plus grave.

 

Qui consulter si on suspecte une colique du nourrisson?

Avant toute chose, il est important d’en parler avec le pédiatre qui suit l’enfant pour éliminer d’autres diagnostics avant de parler de colique du nourrisson. Le pédiatre sera ainsi amené à vérifier la courbe de croissance et de prise de poids de l’enfant, interroger les parents sur l’appétit de l’enfant, le déroulement des repas mais aussi sur le transit, afin d’éliminer d’autres hypothèses, comme des allergies ou des intolérances.

Si le diagnostic de colique est posé, il est important de comprendre qu’il s’agit d’un problème transitoire, correspondant à la maturation du système digestif et de son système nerveux. Le but de la prise en charge n’est donc pas de «guérir les coliques», mais d’accompagner au mieux les parents et l’enfant dans cette période.

 

L’ostéopathie, une solution pour apaiser l’enfant

L’ostéopathie, par une approche exclusivement manuelle et douce, s’intéresse à l’équilibre des différents systèmes du corps humain. Lors de la consultation, l’ostéopathe va, dans un premier temps, s’intéresser au vécu de l’enfant, comme le pédiatre l’a fait auparavant : du déroulement de la grossesse à l’accouchement, ses premières semaines de vie, son alimentation, son transit, etc. Dans un second temps, il va observer sa posture et son attitude sur la table d’examen.

Puis, par des mobilisations douces, il s’assurera de la bonne mobilité des tissus (au niveau de ses articulations mais également au niveau viscéral) pour éviter toute tension pouvant gêner la digestion et la maturation du système digestif. Il aura également une action sur le système nerveux en travaillant sur le crâne de l’enfant.

Quelques conseils pour soulager bébé après la séance

  • Masser directement son abdomen dans le sens des aiguilles d’une montre ou réaliser des mouvements de massage en ramenant ses jambes sur son abdomen en faisant de petits ronds pour mobiliser son ventre et aider à libérer les gaz.
  • Éviter la suralimentation (lorsqu’il y a trop de biberons ou trop de tétées).
  • Limiter l’absorption d’air lors des repas en favorisant une position plus verticale de l’enfant, en préférant des biberons avec une taille adaptée selon ses besoins et en utilisant des tétines ergonomiques.
  • Essayer de faire faire le rot en fin de repas.
  • Faire une cure de probiotiques pour rétablir la flore intestinale.

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2021 Spa Escale Santé. Tous droits réservés